Risque

Fukushima — Retour sur l’incident nucléaire 10 ans plus tard

Il y a plus de 10 ans, le 11 mars 2011, l’incident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon avait lieu. Conséquence du tsunami engendré par un séisme de magnitude 9,1 sur l’échelle de Richter — soit le plus puissant de l’histoire nippone — cet incident nucléaire s’inscrit alors comme la seconde catastrophe nucléaire, du niveau le plus élevé sur l’échelle internationale des évènements nucléaires, après celle de Tchernobyl en 1986. Encore de nos jours, la préfecture de Fukushima peine à relancer une part de son économie, tandis que le retour des milliers d’individus déplacés à cause des radiations ne semble pas entièrement envisageable. Retour sur les évènements historiques de cet incident majeur, et de son impact sur la région encore à l’heure actuelle.

Vivre dans le danger d’un air pollué

Que ce soit Paris, Londres, Tokyo ou New York, ces mégalopoles sont toutes très polluées en raison de leur taille gigantesque où cohabitent des millions d’individus. Cependant, aucune d’entre-elles ne rivalise avec la capitale indienne, New Delhi. La ville a été qualifiée depuis 2015 de “ville la plus polluée dans le monde” par l’Organisation Mondiale de la santé, avec un nombre de particules fines, nommées PM2.5 et dangereuses pour la santé, loin devant les recommandations et presque 7 fois plus haut que la capitale chinoise, Beijing. Comment en est-on arrivé à cette alarmante situation? Quels sont alors les effets sur la santé des delhiites?