Vingt ans plus tard : retour sur les évènements du 11 septembre 2001

Partager ce sujet →

Un homme se dressant devant les débris des tours du World Trade Center / Photo par DOUG KANTER/AFP/Getty

Il y a vingt ans jour pour jour survenaient les attentats du World Trade Center (WTC) à New York, le 11 septembre 2001. Au cœur d’une série d’attaques portées par le groupe terroriste d’Al-Qaida sur le sol américain le même jour, ce désastre aura pris la vie de près de 3000 personnes. Retour sur le déroulement de cette tragédie pour la plus grande puissance mondiale et sur les conséquences d’un tel évènement.

Un long déroulement

Le mardi 11 septembre 2001, le ciel bleu matinal est rapidement interrompu par le crash d’un avion de ligne dans la tour Nord du WTC, à 8h46. Alors que la situation est terrifiante et inattendue, personne ne comprend ce qu’il vient de se produire dans l’un des plus hauts gratte-ciel de New York. Certains imaginent même que cela aurait pu être causé par un terrible accident de pilotage. Tandis que les autorités locales et le gouvernement américain prennent connaissance des faits, un second avion s’écrase dans la tour Sud du WTC, à 9h03. C’est alors que le monde comprend : cela ne pouvait être un accident.

En effet, deux avions de ligne au départ de Boston, l’American Airlines 11 et l’United Airlines 175, venaient d’être détournés par des terroristes du groupe d’Al-Quaida pour commettre un attentat-suicide sur les tours américaines du World Trade Center. Le gouvernement américain, ordonna dès lors l’État d’urgence et la protection immédiate du président des États-Unis, George W. Bush.

À 9h38, soit 35 min après le crash du second avion, un troisième avion percuta le bâtiment du Pentagone, le quartier général de la défense américaine près de Washington DC. Quelques minutes plus tard à New York, à 9h58 plus précisément, la tour Sud du WTC s’effondre, entrainant un épais nuage de fumée, de cendres et de poussières toxiques dans les rues de la ville. La tour Nord s’effondre plus tardivement, à 10h28. La destruction des tours aura des répercussions catastrophiques : incendies, effondrements de bâtiments avoisinants, débris heurtant des citoyens, air toxique à cause des fumées. Il faudra encore de longs mois avant de voir le site du WTC nettoyé des décombres de ces terribles attaques, une année pour la reconstruction de la partie endommagée du Pentagone.

Les tours jumelles derrière l'Empire State Building lors des attaques / Photo par Marty Lederhandler

Quelles conséquences?

Les conséquences de cet évènement de l’histoire auront été nombreuses. D’abord, c’est surtout le lourd bilan humain et matériel qui se profile. En effet, ces attaques auront causé 2977 victimes, des milliers de blessés supplémentaires ainsi que des dommages estimés à plus de 1000 milliards de dollars, sans compter le coût des guerres qui ont suivi. Effectivement, si l’on analyse le coût total des évènements, de la destruction de la première tour au conflits armés engagés par les États-Unis en Afghanistan, au Pakistan et en Irak, jusqu’à la pension de retraite des vétérans de guerre versé par la nation américaine pendant encore plusieurs décennies, les coûts pourraient s’élever à plus de 4400 milliards de dollars américains. Soit près de deux fois le PIB de la France de 2019.

Les conséquences à l’échelle mondiale ont également été très prononcées. Depuis le 11 septembre 2001, c’est une guerre contre le terrorisme qui s’est étendue dans la plupart des pays occidentaux, européens notamment, mais également dans le reste du monde. Ces attentats ont radicalement transformé la carte géopolitique mondiale, avec des conflits armés accentués ou déclenchés dans certaines régions du monde par les puissances occidentales au nom de la sécurité, notamment au Sahel et au Moyen-Orient, et ce toujours 20 ans après le 11 septembre 2001.