Le 8 mars est la Journée des Femmes – en voici quelques-unes ayant marqué notre monde

E. Duflo / L. Michel / C. Taubira.

Aujourd’hui 8 mars, nous célébrons la victoire des droits de la Femme et manifestons notre soutien dans la lutte contre les problèmes qu’elles rencontrent encore de nos jours. Pour cela, TheCuriosity veut mettre en lumière des femmes à travers leurs portraits, des citations ou extraits de leurs divers travaux afin de mieux comprendre la place qu’elles occupent en tant que repères féminins : comment leurs actions et idées, pas nécessairement féministes, auraient dû mener à l’inscription de leurs noms dans l’Histoire.

À travers toutes les époques, des déesses antiques aux femmes révolutionnaires, en passant par les savantes, et les artistes. Voici d’importantes figures féminines qui ont marqué une génération, une famille, une âme….

Comprenons ensemble les idéaux et valeurs défendus par des femmes de notre société.

Les femmes en Politique

Elles luttent contre les inégalités, contre les préjugés et se révoltent pour s’imposer dans leur époque et ce milieu souvent très masculin.

Louise Michel

Née en 1830, elle est éduquée dans l’esprit des philosophes des Lumières. Femme de lettres, elle s’illustre autant dans la poésie quand le roman. Elle partage ses vers à Victor Hugo, et ainsi naît une relation épistolaire, où elle signe ses lettres du nom d’“Enjolras”, un des insurgés des Misérables.

Alors qu’elle est institutrice, elle refuse de prêter serment à Napoléon III et fait chanter la Marseillaise à ses élèves, bien que cela soit proscrit. L’éducation qu’elle propose se veut laïque et égalitaire pour les deux sexes.

Surnommée la Vierge rouge pendant la Commune, elle se bat avec rage et force, partant du principe que c’est l’unique solution pour atteindre les valeurs de liberté et d’égalité qui lui sont chères. Louise Michel ne se fait pas emprisonner mais se rend pour sauver sa mère. Son procès est transformé en une tribune politique par son éloquence impressionnante.

Christiane Taubira

Femme forte de la politique de gauche, racisée et issue du département d’outre-mer de la Guyane, elle se bat sans relâche pour faire rayonner ses valeurs.

Lorsqu’elle est Garde des Sceaux entre 2012 et 2016, elle défend devant l’Assemblée Nationale le projet de loi relatif à l’ouverture du mariage à tous, c’est à dire celui qui permettra le mariage entre deux personnes du même genre. Le projet de loi est critiqué et elle subit des insultes et propos déplacés venant de députés de l’UMP et du FN. Elle fut comparée à un « singe » par un élu local de la République, et invitée par un autre à « repartir », sous-entendant qu’elle n’était pas à sa place en France métropolitaine.

Aujourd’hui, certains lui prêtent des ambitions présidentielles, mais rien n’est officiel pour autant. Un compte TikTok, @taubirapour2022, reprend les plus belles prises de paroles de cette femmes d’une grande culture et d’une impressionnante éloquence.

« Le mariage pour les homosexuels n’enlève strictement rien aux hétérosexuels. Posons des mots sur des sentiments et des comportements […] Vous nous parlez d’effets psychologiques sur les enfants, mais les effets psychologiques sont surtout le fait des discriminations, du rejet, du refus de la citoyenneté. »

Christiane Taubira, devant l’Assemblée Nationale en 2016​

Les femmes dans les Sciences

Elles cherchent comment fonctionne notre monde, reçoivent des prix Nobel et modernisent un savoir, trop longtemps considéré comme réservé aux hommes.

Marie Curie — Chimiste

Ra : c’est l’élément chimique qu’elle et son mari, Pierre, ont isolée. Le radium est le premier élément radioactif isolé par des scientifiques. Elle reçoit deux prix Nobel, un à 36 ans avec son mari pour leurs travaux sur la radioactivité et un second huit ans plus tard.

Brillante chercheuse du XXème siècle, elle est aussi une femme de poigne qui s’est battue pour le progrès social, la paix entre les peuples, l’émancipation par le savoir et l’acquisition par les femmes de droits. C’est pourquoi elle s’intéresse peu aux prix et lauriers qu’elle reçoit grâce à ses découvertes : Marie Curie pense à l’utilité publique. Elle sera la premiere femme a dirigé un laboratoire universitaire et y emploira de nombreuses femmes compétantes.

Ses travaux sur la radioactivité lui coûteront la vie, elle s’éteindra à la suite d’une leucémie lors de sa 66e année.

Hayley Arceneaux - touriste spatiale

Survivante d’un cancer, elle deviendra, à la fin de l’année 2021, la plus jeune américaine à aller dans l’espace. Une aventure rendue possible par le futur voyage organisé par la société d’E. Musk, SpaceX.

Esther Duflo - économiste

Actuellement professeure au MIT, Esther Duflo a reçu en 2019 le prix Nobel d’économie en collaboration avec son mari, Abhijit Banerjee, et Michael Kremer pour leur travaux expérimentaux sur la lutte contre la pauvreté dans le monde. Elle est la deuxième femme de l’histoire à le recevoir.

Des femmes dans les Arts

Elles s’illustrent et s’immiscent dans nos vies, nous servent de modèles, de repères.

Josiane Balasko - cinéma et télévision

Dans la célèbre émission de Bernard Pivot, Apostrophe, une question posée aux invités de manière récurrente est “Quel est votre juron favori ?”. C’est quand le présentateur l’interroge à ce sujet qu’elle déclare : « Irrite moi le clito. Mais ça n’existe pas pour les filles. Tous les jurons sont masculins. »

Un engagement puissant, faisant référence aux plaisirs sexuels féminins, encore et déjà tabou au XXème siècle.

Lauren Bastide - journaliste

Créatrice du podcast La Poudre, produit par Nouvelles Écoutes, elle rencontre à chaque épisode une nouvelle femme qui se distingue dans un milieu. Toutes deux discutent et échangent pour créer une relation autour de la féminité, des problèmes qu’elles rencontrent, incluant l’invisibilisation. Elle a déjà reçu Christiane Taubira, citée plus haut dans l’article, la chanteuse Yseult, ou encore Assa Traoré, une femme qui lutte contre les violences policières et le “racisme systématique”.

La journaliste présente ainsi son podcast “Une conversation intime, profonde, avec des femmes artistes, activistes, politiques. De toute génération, de toute opinion. Comment sont-elles devenues Femme ? Comment habitent-elles leur corps de femmes ? Que pensent-elles ? Qu’écrivent-elles ?”

Et si la présentation que Lauren Bastide en fait ne vous a pas donné envie, nous, chez TheCuriosity, ne pouvons que vous recommander d’essayer cette expérience spectaculaire d’enfiler ses écouteurs, s’asseoir calmement et être la petite souris qui écoute la discussion de deux copines, de deux savantes, autour de l’actualité et de la féminité. Vous sortirez grandi de chaque épisode.

Le lien du dernier épisode: https://deezer.page.link/dqmBfGHZZ3yj4skYA

Pomme - chanteuse

L’auteure-compositrice-interprète livre dans ses musiques de nombreux messages, parfois politiques, comme ce fut par exemple le cas avec sa chanson Grandiose, ainsi que le clip l’accompagnant. L’artiste y décrit sa volonté de donner la vie, et cela par le biais de la Procréation Médicalement Assistée, un processus médical en cheminement pour rentrer dans le droit français et être ainsi garanti à toutes les femmes, et plus seulement à celles ne pouvant avoir d’enfants biologiques pour des raisons d’infertilité.

“J’ai dit moi je veux un enfant

Avant de connaître l’amour

L’amour qui déborde de moi”

Le clip est disponible ici : https://www.youtube.com/watch?v=jIqA5sg5gZM

Dans l’Art, un grand nombre de femme devinrent des modèles, des références pour les plus jeunes. Nous pouvons par exemple citer l’actrice Audrey Hepburn, les chanteuses Nicki Minaj et Shakira, l’animatrice de télévision Dorothée, ou encore des icônes de fictions : d’Heidi à Dora, de la sorcière Médée à celle du conte de Blanche-Neige…

Alors merci !

Aujourd’hui la lutte pour l’égalité est engagée : on crée un ministère, on descend dans la rue, on dégenre ce qui s’était imposé au masculin, on réfléchit à changer notre écriture, on apprend à écouter : celles de la nuit, celles qui descendent dans les rues, celles qui souffrent et subissent…

Nous sommes une société en mouvement, une société défaillante. Cela est marqué par exemple par l’obligation de la parité dans les mandats électoraux (loi du 6 juin 2000), où il est difficile de comprendre pourquoi il s’agit d’une injonction et non pas d’une logique répartition des rôles, engagée par la valeur commune et deuxième terme de la devise française : l’égalité.

Nous n’avons pas pu citer chaque femme, et pourtant toutes le mériteraient. Merci à toi, à vous.

Voici d’autres noms de femmes, connues ou pas, pour piquer votre curiosité : la chercheuse Gwenola Ricordeau, la travailleuse du sexe Nina Delcroix, les mères, la première vice-présidente des États-Unis d’Amérique Kamala Harris, Nathalie, Fionna, Marianne, Mary Jackson, Isabel, Sophie, Marie, Helène, Fatoumata Kébé, la maire Marie Cau, …