Cicada 3301 : l’Histoire d’un Mystère d’Internet

Partager ce sujet →

Parmi les grands mystères d’Internet se trouve Cicada 3301. À l’origine d’un simple message du forum anonyme 4Chan, ce jeu de piste a pris des proportions démesurées depuis sa première version en 2012. Mêlant réflexion, intelligence et connaissance dans différents domaines, ces défis auraient pour but de recruter une élite intellectuelle de notre société, comptant les rares individus arrivant au bout des épreuves. Mais alors, dans quel objectif? Et pour quelle organisation? Aujourd’hui encore, nous ne le savons pas. Retour sur les débuts de ce secret de Web, son fonctionnement ainsi que sur les théories émergentes sur le sujet.

Origine et fonctionnement

Le phénomène de Cicada 3301 prend son origine le 4 janvier 2012 dans une simple image sur le forum anonyme anglophone de 4Chan, ayant pour objectif de recruter des individus caractérisés par leur “intelligence”. Pour ce faire, cette image contient un texte blanc sur un fond entièrement noir, évoquant la première énigme. 

“Bonjour. Nous cherchons des individus très intelligents. Pour les trouver, nous avons conçu un test. Un message se cache dans cette image. Trouvez-le, et il vous mènera sur la voie pour nous trouver. Nous sommes impatients de rencontrer les quelques personnes qui réussiront à faire le chemin jusqu’à nous. Bonne chance. “

– Premier message de 3301 sur 4Chan

C’est ainsi que commence le premier “puzzle” de 2012. Dans Cicada 3301, un puzzle est une série de défis et d’énigmes envoyée par l’anonyme 3301. En tout, il y aura eu 3 puzzles principaux, tous lancés au début des années 2012, 2013 et 2014 avec un même objectif : recruter les rares personnes arrivant à la fin de chaque série. La première de ces quatre séries a rapidement fait le tour d’Internet après sa diffusion, de nombreux internautes étant intrigués par la suite de l’épreuve. Ainsi, nombre d’entre eux ont compris qu’en allant dans le code source de l’image, il était possible d’obtenir une dernière phrase, cachée derrière le message : “TIBERIVS CLAVDIVS CAESAR says “lxxt>33m2mqkyv2gsq3q=w]O2ntk”. “. À partir de cette même phrase, et si l’on y applique un chiffrement par décalage – aussi appelé chiffre de césar – les internautes ont récupéré une URL (lien) vers une autre image contenant un autre message, affirmant que ce raisonnement n’était pas le bon, et qu’il fallait continuer de chercher en revenant en arrière. En réalité, celui-ci n’est qu’un simple leurre qui mène ceux qui utilisent le logiciel OutGuess – vaguement énoncé dans ce message – à une autre épreuve. Cependant, rien à ce stade de Cicada 3301 pousse à imaginer que ce phénomène se dissocie d’un quelconque canular ou jeu en ligne créé par une personne lambda, ayant pour simple objectif de faire perdre du temps aux internautes. 

Néanmoins, cette suite d’épreuves devient de plus en plus complexe avec le temps, si bien que rares sont les personnes à parvenir jusqu’au bout. Au programme, de larges connaissances en informatique et en cryptographie. Chaque épreuve est construite de sorte à ce qu’elle soit plus compliquée que la précédente. C’est un véritable jeu en ligne qui prend pourtant des proportions phénoménales. Si certaines épreuves sont en langue maya, latine, médiévale ou encore cyberpunk, d’autres se caractérisent par leur intervention dans le monde réel, et non plus simplement dans la dimension du virtuel. Ainsi, certains de ces défis nécessitent par exemple d’appeler un numéro de téléphone anonyme, qui indiquera la prochaine épreuve. D’autres vont encore plus loin, avec des coordonnées GPS indiquant plusieurs locations où des affiches de QR Codes, menant à des liens spécifiques en ligne, sont positionnées. C’est d’ailleurs ce type d’épreuve qui a fait émerger de nombreuses théories sur le sujet. En effet, on ne parle pas ici de quelques affiches distribuées au sein d’une seule et même ville, mais bien de 14 positions GPS sur plusieurs continents où ont été placés ces QR Codes : de Miami aux États-Unis, à Sydney en Australie en passant par Séoul en Corée ou Paris en France, ces affiches sont séparées par plusieurs milliers de kilomètres. Pour une majorité d’internautes, cela ne pouvait pas être le travail d’un simple individu souhaitant s’amuser sur Internet.

 

Théories

Évidemment, une telle envergure de projet a rapidement su attirer des milliers d’internautes venus des quatre coins du monde, tous souhaitant découvrir ce qui se cache réellement derrière Cicada 3301. En effet, la complexité croissante des énigmes, avec l’intervention de nombreux domaines et connaissances, la mise en place d’indices et d’énigmes sur tous les continents et la recherche des rares vainqueurs de ces défis a fait émerger une théorie principale chez les personnes à la recherche d’une réponse. Pour-eux, Cicada 3301 ne serait rien d’autre qu’une organisation secrète ou gouvernementale désirant recruter des personnes capables de résoudre des enquêtes d’une telle complexité. En effet, si ce type de raisonnement pourrait sembler surréaliste et relever d’une théorie du complot, il faut pourtant admettre que cette façon de recruter a déjà eu lieu dans le passé chez certaines entreprises et institutions, que ce soit Google, la Marine américaine ou bien le quartier-général des communications du gouvernement britannique (GCHQ).

Pourtant, les affirmations faites par ces internautes ne restent rien d’autre que des rumeurs. Les deux premiers puzzles étant alors résolus, il faudra attendre que l’un des vainqueurs de la première série, Marcus Wanner, s’exprime sur le sujet pour le média RollingStone en 2015 pour voir émerger des théories plus probables sur ce que pourrait être effectivement Cicada 3301. En effet, Wanner affirme avoir été contacté par Cicada après avoir atteint le stade final de son puzzle, de même qu’une vingtaine de finalistes. Ceux-ci auraient été informés sur la nature exacte du projet : différents amis partageant des valeurs communes concernant la privacité, la sécurité et les enjeux de la censure en ligne, ayant créé un groupe pour travailler sur des logiciels œuvrant pour cette vision de ce que devrait être l’Internet de demain. Toujours aujourd’hui, bien que le troisième puzzle de 2014 n’ait toujours pas été entièrement résolu malgré les messages de Cicada de 2016 et 2017, cette théorie semble être la plus probable. Mais alors, qui serait donc ce groupe? Qu’en est-il plus de 4 ans sans aucune nouvelle?

Sources : www.lemmi.no / www.rollingstone.com