La Don Dada mixtape d’Alpha Wann, les raisons d’un tel succès.

Partager ce sujet →

Alpha Wann chez Colors Studios. / Photo par @colorsxstudios.

Suite à ces trois éditions d’Alph Lauren (2014, 2016 puis 2018) et Une main lave l’autre (2018), le rappeur parisien, Alpha wann (ou le Don) marque son retour en proposant la Don Dada mixtape Vol.1, comprenant 17 titres et de nombreux invités, ce qui a largement séduit sa communauté : retour sur les raisons d’un tel succès.

Retour en arrière :

Il est nécessaire de revenir sur Une main lave l’autre. Cet album a marqué les esprits pour deux raisons contradictoires. Premièrement, la communauté française s’est accordée sur la qualité musicale de chaque titre proposé. Or, les chiffres de streaming (protocole de lecture instantanée de musique en ligne), et d’achat de l’album lors de la première semaine après sa sortie furent particulièrement bas. Une main lave l’autre se positionna à la 21e position du classement top album France (défini par le Syndicat National de l’Édition Phonographique), pour le quitter trois semaines après son entrée.

La communication de la Don Dada mixtape :

Dès lors, l’annonce officielle concernant la sortie de la Don Dada mixtape (communiquée au
travers du clip du morceau “adpl”, publié le 14 décembre 2020 sur YouTube) est prévue pour le 18 décembre 2020. Cette annonce, plutôt inattendue a ravi les auditeurs d’Alpha Wann. En effet, le Don a très peu communiqué d’information concernant la sortie de cette mixtape, si ce n’est des publications sur Instagram avec des connexions artistiques, comme avec le rappeur Freeze Corleone. C’est pourquoi après la sortie compromettante d’Une main lave l’autre, on peut se questionner sur les performances des scores de streaming et d’achat de la Don Dada mixtape Vol. 1.

Les chiffres et scores :

Le premier volume de cette mixtape, a littéralement explosé les scores : en matière de streaming, les chiffres culminent à 3.8 millions d’écoutes en seulement 24 heures. De plus, une semaine après sa sortie, la mixtape s’est vendue à près de 24 000 exemplaires en France (d’après la SNEP). D’un point de vue commercial, dès lors, c’est une totale réussite pour Alpha Wann. Par comparaison, il y’a les scores qu’il avait réalisés avec Une main lave l’autre.

Les featuring :

Un tel succès s’explique via plusieurs raisons. Premièrement, la tracklist (liste des morceaux)
est composée de nombreux featuring (collaboration entre artiste). En effet, on compte dix invités dont Nekfeu, Kaaris, Freeze Corleone, Kalash Criminel, KSA, Deen Burbigo, Lesram, Veust, Infinit’ et Ratu$. Cet ensemble de rappeurs, issus de différents milieux artistiques ont permis à leurs auditeurs habituels de découvrir ou redécouvrir Alpha Wann. De plus, le rappeur français Nekfeu alors très discret sur les réseaux sociaux et présent sur quatre titres différents, de quoi ravir sa communauté.

Production musicale :

Également, on remarque un ensemble de beat maker sollicité (soit des compositeurs de morceau instrumental, dans l’industrie du rap et du R&B) ce qui permet une diversité d’instrumentale, qui reste cependant dans le domaine de la trap. Ces dernières peuvent être classiques mais aussi assez futuristes. Flem, Richie beats, Hologram Lo’ et Freakey, sont peut-être les plus symboliques de l’ensemble des invités. Par exemple, Flem a extrêmement été productif au côté de Freeze Corleone en 2020. Il a notamment développé la production d’instrumentale drill (mouvement musical qui se différencie de la trap) en France. Hologram Lo’ ou DJ Lo’, est un beat maker symbolique, membre de 1995, un groupe dont Alpha Wann est issu également.  Le Don se permet donc d’essayer des concepts de “no melody”, des morceaux sans mélodie, composé uniquement à partir d’une base rythmique et d’une grosse basse, notamment dans le titre Mitsubishi qui vient ouvrir l’album. De plus, dans le morceau San Andreas en featuring avec Nekfeu et Lesram, on constate une instrumentale assez originale comprenant des “cowbells” (cloche de vache). Également, le titre la lune attire la mer, propose un mixage de la voix originale, lorsqu’il énonce le nom du producteur Binks beatz par exemple.

Conclusion :

La Don Dada mixtape est une réussite. Elle propose un premier volume qui rassemble énormément de rappeurs ainsi que de beat makers. Ce projet bat des records de streaming et confirme la technicité d’Alpha Wann.

Sources : genius.com