La théorie des intelligences multiples

Partager ce sujet →

Combien d'intelligences existe-t-il réellement? Photo par @rollelflex_graphy726 via unplash.com

Selon vous, combien existerait-il d’intelligences ? Une seule ? Peut-être deux ou trois ? Selon l’américain Howard Gardner, célèbre psychologue du développement et professeur à Harvard, il en existerait en réalité neuf, toutes ayant leurs spécificités. Si en général, l’éducation en France tend à seulement développer les deux premières, à savoir l’intelligence logico-mathématique et linguistique, nos quotidiens et nos parcours personnels et professionnels sont en réalités orientés par ces différentes formes d’intelligences. Mais alors quelles sont-elles et comment celles-ci influencent chaque individu?

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les différentes intelligences

Logico-mathématique

Sûrement l’une des plus connues de notre société. L’intelligence logico-mathématique se traduit par l’attraction naturelle d’un individu pour résoudre des problèmes complexes, trouver une certaine logique dans son quotidien et apprécier tout ce qui est lié de près ou de loin aux nombres, à l’ordre et à la logique.

Généralement, l’éducation tend à développer cette forme d’intelligence, du moins plus que les autres formes, bien que celles-ci soient tout autant, si ce n’est plus importantes.

 
 
 

Linguistique

L’intelligence linguistique se traduit par la facilité naturelle d’un individu pour correctement utiliser les mots à l’oral comme à l’écrit. Généralement, les personnes avec un haut degré d’intelligence linguistique, aussi appelée verbale-linguistique, possèdent une forte capacité pour structurer des phrases, effectuer une bonne syntaxe, apprendre des langues et utiliser une large gamme de vocabulaire.

 
 

Spatiale

Plus particulière que les deux précédentes, l’intelligence spatiale est caractérisée de trois manières, la capacité à percevoir avec précision un objet dans l’espace, la capacité à représenter ses idées sous une forme en deux ou trois dimensions ainsi que la capacité à manœuvrer un objet dans l’espace en l’imaginant en rotation ou en le voyant sous différentes perspectives.

Globalement, cette forme d’intelligence, bien qu’elle résulte d’une capacité à percevoir et imaginer un objet dans l’espace, se caractérise par l’habilité qu’une personne a pour créer des représentations mentales de la réalité.

 

Interpersonelle

L’intelligence interpersonnelle, aussi appelée intelligence émotionnelle, d’une personne se manifeste par sa capacité à comprendre, à percevoir et à apprécier les sentiments et l’humeur des autres individus. Généralement, les personnes avec une forte intelligence extra-personnelle ont tendance à savoir naturellement communiquer, échanger et travailler avec d’autres personnes.

 

Intra-personelle

Tout comme l’intelligence interpersonnelle, l’intelligence intra-personnelle est liée aux personnes. Pourtant, celle-ci est lié à l’individu lui-même. En effet, une personne ayant une forte intelligence intra-personnelle aura la capacité de se comprendre, d’avoir un modèle de fonctionnement efficace de soi-même – tout en prenant compte de ses propres désirs, craintes et capacités – et d’utiliser efficacement ces informations pour réguler sa propre vie.

 
 
 
 

Corporelle-kinésthésique

L’intelligence corporelle-kinesthésique se rapporte à la capacité d’un individu pour se développer physiquement mais aussi par la capacité athlétique, la dextérité manuelle et la compréhension du bien-être physique. Elle comprend la capacité à remplir certaines fonctions précieuses, comme celles du chirurgien ou du mécanicien, ainsi que la capacité à exprimer des idées et des sentiments en tant qu’artisan et artiste.

 
 
 
 

Musicale

L’intelligence musicale comprend la capacité d’une personne à percevoir et à exprimer les variations de rythme, de hauteur et de mélodie, la capacité à composer et à interpréter de la musique, et la capacité à apprécier la musique et à distinguer les subtilités de sa forme.

Elle est similaire à l’intelligence linguistique dans sa structure et son origine, et elle utilise un grand nombre des mêmes capacités auditives et orales.

 
 
 
 

Naturaliste

Alors que les six intelligences précédentes ont toutes été présentées en même temps par Gardner, l’intelligence naturaliste est arrivée plus tard.

Selon Gardner, les individus qui sont dotés de ce type d’intelligence sont plus en phase avec la nature et sont souvent intéressés par l’éducation, l’exploration de l’environnement et l’apprentissage d’autres espèces. Ils détiennent aussi souvent une facilité à apprendre, classer et différencier les choses en catégories. D’une manière générale, il semblerait que ces individus soient très conscients des changements, même subtils, de leur environnement. 

Existentielle (ou spirituelle)

De même que l’intelligence naturaliste, l’intelligence existentielle ne fait pas parti des six formes originales d’intelligence. Celle-ci est correspond à l’étiquette que Gardner a donnée aux individus qui pensent de manière philosophique.

Généralement, l’intelligence existentielle implique la capacité d’un individu à utiliser les valeurs et l’intuition collective pour comprendre les autres et le monde qui l’entoure. Les personnes qui excellent dans cette intelligence sont généralement capables de voir la situation d’un point de vue plus global.

 

Fonctionnement

Cette théorie repose sur l’affirmation de Gardner, partagée dans son livre Frames of Mind (1983), selon laquelle la capacité cognitive d’un individu ne peut être correctement représentée par une seule mesure, telle qu’un score de QI.

Selon lui, comme chaque personne manifeste des niveaux variables de ces neuf intelligences distinctes, un profil cognitif unique, prenant en compte ces différents niveaux, serait une meilleure représentation des forces et des faiblesses de chacun. Il est important de noter que, selon cette théorie, chaque personne possèderait toutes les intelligences à un certain degré et pourrait, au cours de sa vie, développer certaines d’entre-elles.

 
 
 
 

Critiques & Applications

Bien que cette théorie soit aujourd’hui très répandue, il ne faut pas négliger les critiques qui l’entourent, notamment de la part des psychologues et des éducateurs. En effet, la proposition de Gardner est souvent critiquée pour sa définition trop “large” de l’intelligence et le fait que ses neuf “intelligences” différentes représenteraient simplement des talents, des traits de personnalité et des capacités. Selon ces critiques, la théorie de Gardner souffrirait également d’un profond manque de recherches scientifiques, notamment en neurosciences – les sciences du système nerveux humain – ainsi que d’un manque de hiérarchisation entre les intelligences qu’elle propose.

Malgré cela, la théorie des intelligences multiples possède une forte popularité auprès de nombreux éducateurs. En effet, un grand nombre d’enseignants dans le monde utilisent les intelligences multiples dans leurs méthode d’enseignement et s’efforcent d’intégrer la théorie de Gardner dans leur salle de classe.

Si vous souhaitez connaître vos potentiels degrés dans ces différentes intelligences, voici un Quiz crée par le gouvernement canadien qui pourrait vous intéresser.

 
 
 
 
 

Sources : www.britannica.com